close

Mykola

Séries

The Mist : série adaptée du roman de Stephen King

The Mist

The Mist (signifiant « brume » en français) est une série horrifique produite par Netflix et adaptée d’une nouvelle de Stephen King. Sa première diffusion en streaming a eu lieu le 22 juin 2017 aux États-Unis et le 25 août pour les pays francophones.

Le scénario s’inspire de la première nouvelle, intitulée The Mist, d’un recueil de nouvelles d’horreur écrit par Stephen King en 1985 : Skeleton Crew. A noter également qu’une adaptation filmique de Franck Darabont, élaborée différemment de la série, est sortie en 2007.

Stephen King : un écrivain inspirant

The Mist s’inscrit dans la dynamique actuelle de la carrière de l’auteur. Ce dernier, bientôt âgé de 70 ans, enchaîne la sortie des nouveaux romans et des films adaptés. De plus, une retrospective d’adaptations télévisuelles et cinématographiques va lui être consacrée au British Film Institute.

Avec Dead Zone, Under the Dome Haven ou encore ça avec son fameux clown, The Mist s’ajoute à la longue liste des séries adaptées de l’oeuvre du maître de l’épouvante. Skeleton Crew ayant entre-temps obtenu le prix Locus 1986 de meilleur recueil de nouvelles de science fiction, on peut raisonnablement faire confiance à King pour fournir à la série une trame palpitante. On soulignera aussi que le récit a été modernisé et que plusieurs personnages ont été ajoutés afin de multiplier les péripéties. La saison 1 est déjà disponible en streaming VF ou VOSTFR, celle-ci comportant dix épisodes de 45 minutes.

The Mist résumé

The Mist débute dans un lieu sans histoire particulière : la charmante bourgade de Bridgton. Sa forêt avoisinante et ses logements bordant la rivière semblent en faire un havre de paix pour ses habitants. Mais la tranquillité va rapidement céder place à l’inquiétude. En cause, un mystérieux amas blanchâtre s’approchant de la ville. Cette intrigue simple ne manquera pas de soulager l’esprit des spectateurs triturés par les nombreuses séries aux déroulements les plus alambiqués possibles. Avec cette adaptation, Netflix n’a d’autre choix que de ne pas faire dans la dentelle avec un ennemi ne prenant pas la peine de se faire découvrir et sévissant dès les premiers instants.


The Mist bande annonce série vf

Bridgton, petite commune tranquille aux apparences paisibles, dispose de tous les ingrédients de la modeste localité américaine. Au-delà de la juxtaposition des pavillons résidentiels, d’un bureau de police aux moyens limités et d’un lycée encourageant fièrement son équipe de football, nous retrouvons des protagonistes typiques de Stephen King, à savoir des personnages stéréotypés.

The Mist nous fait découvrir une famille moderne, les Copeland, dont les membres rencontrent des difficultés à s’intégrer dans un milieu marqué par le conservatisme et l’intolérance. On retrouvera également, entre autres, un militaire amnésique, des policiers peu enclins à la finesse, des adolescents mal dans leur peau et un couple de retraités dépassé par la situation.

Le récit se centre malgré tout sur l’évolution des Copeland : un couple (Kevin et Eve) et leur fille Alex. Tandis qu’Eve se voit démise de ses fonctions d’institutrice pour avoir enseigné un cours d’éducation sexuelle désapprouvé par un conseil scolaire à la sensibilité puritaine, sa fille se retrouve victime d’un viol lors d’une soirée lycéenne. Ces événements, combinés aux tensions familiales internes, font de The Mist une histoire comportant des enjeux sociaux contemporains au beau milieu de l’horreur et du fantastique.

Si les ennuis s’annoncent dès le commencement, leur nature demeure pour le moment insondable. Certes, on se rend bien compte que les malheureux pris au piège de la brume ne font pas long feu. On découvre ainsi quelques cadavres déchiquetés et des visages mutilés, mais l’origine de ces méfaits reste à déterminer. Cette stratégie consistant à ne pas trop en dévoiler immédiatement fonctionne. Notre curiosité est en effet attisée par l’accumulation d’atrocités perpétrées par un phénomène inexpliqué. Certains regretteront sans doute un déclenchement des hostilités prématuré. Les impatients, eux, seront ravis. Quoi qu’il en soit, les personnages principaux et la plupart des habitants sont encerclés par un alarmant brouillard. Une bonne partie d’entre eux, terrorisée par les premiers carnages dont elle a été témoin, se retrouve coincée dans un supermarché. Un intense suspens se profile déjà et s’annonce prometteur pour la suite des événements.

Attendre la prochaine sortie

Le décor est donc planté et tout reste à faire. Très prenant par certains aspects et plus fragile par d’autres, on retiendra du scénario une démarche classique mais efficace : des individus livrés à eux-mêmes face à une dangereuse puissance maléfique. On ne peut d’ailleurs s’empêcher de penser à The Walking Dead. Que renferme donc cette épouvantable brume ? Quelle en est la cause ? Que comptent entreprendre les héros pour s’en sortir ? Voici donc l’entrée en matière de ce nouveau cauchemar signé Netflix. Pour en apprendre encore plus il faudra surement attendre de pouvoir se plonger dans la saison 2.

Lire plus
Jeux Vidéo

Xbox One X : prix, caractéristiques et date de sortie

Xbox One X édition Projet Scorpio

Depuis son annonce au salon de l’E3 qui s’est déroulé aux USA les rumeurs vont bon train quant à la sortie de la prochaine mouture de Microsoft, la Xbox One X.

La firme mondialement connue et basée à Redmond laisse filer les informations au compte-goutte, mais force est de constater que les fans sont d’ores et déjà sur le qui-vive. Pour marquer le pas face à l’ennemi juré Sony, les ingénieurs de Microsoft ont tout fait pour tenter de mettre les bouchées doubles et faire de cette nouvelle mouture de la Xbox déjà connue à travers le monde, une véritable référence. Alors, un pari réussi ? On vous décrypte tout cela dans les lignes et paragraphes qui suivent.

Xbox One X : date de sortie et prix

Premières informations à mettre en avant : la date de sortie de la Xbox One X est prévue pour le 7 novembre 2017, soit dans très peu de temps. Son prix sera de 499€ à son lancement. Pour ceux qui précommande dès maintenant il est possible d’avoir l’édition Projet Scorpio disponible en quantité limitée. Il faudra être rapide pour avoir cette édition collector, alors si elle vous intéresse n’attendez pas trop longtemps. Pour contrer la sortie de la PS4 Pro et (peut-être) celle d’une nouvelle plateforme de jeux vidéo Sony largement teasée par la firme japonaise, Microsoft a tout intérêt à faire la différence avec cette nouvelle mouture. C’est pour cette raison, et pour bien d’autres encore, que la communication autour de la Xbox One X est en train d’enfler en ce moment et de passionner tous les fans et non-fans de la firme fondée par Bill Gates ! Alors, profitons de cet article pour découvrir ce nouvel engin et ce qu’il a dans le ventre.


Unboxing de l’édition Projet Scorpio

Les caractéristiques de la Xbox One X

D’emblée, le prix retient notre attention lorsqu’on lit la fiche des caractéristiques de la nouvelle Xbox proposée par la firme de Redmond : 499$ aux USA, 499€. Outre les quelques erreurs de conversion (sic) entre l’euro et le dollar, on notera un prix plutôt élevé au regard de ce qui peut être déjà proposé sur le marché. Une somme certes conséquente, mais qui reste dans la fourchette haute pour le marché des consoles de jeux vidéo.

Au niveau technique, il est clair que Microsoft nous en met plein les yeux : la machine embarque un GPU de 6 teraflops (contre « seulement » 1,84 pour la PS4 Pro), elle sera compatible avec une 4K native, plus de 320Go/S de bande passante en ce qui concerne la mémoire, un processeur de 8 cœurs chacun condensé à 2,3 Gigahertz. N’en jetez plus ! On notera également la présence, comme si cela ne suffisait pas, de 12 Go de mémoire vive GDDR5 dont 9 entièrement dédiés aux jeux, pour une rapidité d’exécution jusqu’alors jamais vue. En somme, le processeur sera jusqu’à 30% plus rapide que celui qui entrait alors dans la composition de la Xbox One, prédécesseur de la One X. Un véritable coup de fouet pour un modèle qui emportait déjà l’adhésion de ses utilisateurs. Au niveau de la carte graphique, on retrouve un modèle 4,6 fois plus puissant que, là encore, celle de la Xbox One. La mémoire RAM se trouve être aussi augmentée pour permettre l’utilisation du 60 fps en 4K, une mini-révolution en la matière.

Mon avis sur la console

De toute évidence, à la lecture de la description délivrée par Microsoft et son organe de communication mondiale, force est de constater que la Xbox One X en a dans le ventre. Sur le papier, le projet est on ne peut plus séduisant et la puissance de la nouvelle Xbox One X devrait mettre tout le monde d’accord dans le monde des aficionados de jeux vidéo. On pourrait également mentionner, pour terminer de se convaincre, la prise en charge de la VR ainsi que de la réalité augmentée pour une expérience de jeu toujours plus immersive, et ce avec le casque de réalité virtuelle Hololens encore en développement du côté de la firme de Redmond.

La console promet, c’est certain. Pour le moment, et si les promesses sont tenues et que la console s’avère être aussi séduisante à l’utilisation que sur le papier, il est clair que du côté de Sony, il va y avoir de l’inquiétude à se faire pour rester au niveau. Maintenant, et parce que les consoles de jeux vidéo ne cessent d’évoluer et que la concurrence est de plus en plus rude, la firme crée par Bill Gates va devoir tenir ses promesses et éviter tous les déboires généralement rencontrés au moment de la sortie d’une nouvelle console (problèmes de mise à jour des firmwares, série défectueuse, panne, bug etc…) Affaire à suivre dans tous les cas mais, pour le moment, il est certain que nous sommes (très) confiants quant à la qualité de cette future Xbox One X !

Lire plus
Jeux Vidéo

PlayerUnknown’s Battlegrounds : le jeu du moment

PlayerUnknown's Battlegrounds

Proposé par Brendan Greene, PlayerUnknown’s Battlegrounds est un jeu en ligne compétitif de type « last man standing » (Battle Royale) en TPS (pour le shoot, possibilité de passer en FPS). Débutant avec rien, les joueurs doivent identifier dans les meilleurs délais les équipements et les armes dont ils ont besoin pour survivre.

Voulant être réaliste, PlayerUnknown’s Battlegrounds ne propose aucune résurrection (respawn) possible lorsque vous mourrez, contrairement à d’autres jeux tels que Counter Strike où il y a des rounds par exemple. Ici le joueur est projeté dans un bac à sable qui n’est rien d’autre qu’une map (carte) de 8 km par 8 km. Pour gagner il faudra être le dernier homme en vie dans la partie.

PlayerUnknown’s Battlegrounds : le test du jeu

En abrégé PUBG, PlayerUnknown’s Battlegrounds frappe d’entrée par le fait qu’il laisse au joueur la possibilité de choisir à peu près où il souhaite être parachuté. Ce qui n’est pas le cas des autres jeux tels que H1Z1, où il est parachuté de manière aléatoire. Apparaissant dans un avion, le joueur peut sauter quand il le souhaite, ce qui est plutôt cool. Ce qui n’est par contre pas très apprécié, c’est d’entendre la voix des autres joueurs qui passent leur temps à crier dans leur micro. Il faut faire avec, c’est le cas de beaucoup de jeux en ligne. Cela surprend seulement la première fois quand on est dans l’avion et qu’on s’y attend pas.

PlayerUnknown’s Battlegrounds se voulant réaliste, donne la possibilité au joueur d’activer son parachute quand bon lui semble. Ce qui est pas mal dans l’idée, car vous avez la sensation de disposer d’un pouvoir sur la gestion du début du jeu. Mais bon si vous ne l’activez pas, ou oubliez de l’activer, il s’activera tout seul au bout d’un moment, pour vous éviter de mourir d’entrée de jeu. En général, c’est rare de voir quelqu’un l’activer, car tout le monde souhaite arriver le premier à terre, pour être le premier sur les équipements et les armes. La gestion du parachute est sans aucun doute différente de celle des autres jeux, mais on s’y habitue très vite. Pour ce qui est de l’atterrissage, elle se fait de manière précise, ce qui est une bonne chose. Cependant, les premiers pas sur la terre ferme sont assez douloureux, surtout si vous êtes un joueur de H1Z1. Pour la simple raison que la dynamique du jeu, les mouvements, ainsi que l’interaction avec l’environnement ont tendance à beaucoup plus se rapprocher du jeu ARMA.


Vidéo de gameplay et de présentation

Après avoir bien appréhendé l’étape des premiers pas, on constate que PUBG est facile à prendre en main et est très agréable, outre bien sûr, les petits problèmes de déconnexion malencontreuse, de lags, de serveurs, etc. On remarque par ailleurs l’absence de gaz vert qui se ferme sur vous, mais plutôt une sorte de champ électromagnétique transparent avec des reflets de couleur bleue. Il n’y a pas non plus d’alertes pour vous informer de son déploiement. Vous êtes donc contraint d’être vigilant et de garder un oeil sur le compteur qui se situe juste au-dessus de la mini map en bas à droite. L’un des plus gros avantages réside dans la personnalisation des différents équipements mis à votre disposition (armes, lunettes X4 ou X8, poignées, chargeurs XXL, silencieux, etc.).

Vous avez par conséquent à votre disposition tout le nécessaire pour réaliser une attaque de masse. Pour vous équiper il faudra fouiller les maisons et les bâtiments afin de trouver du stuff. Il est par ailleurs inutile de spécifier que la personnalisation des armes change beaucoup de choses. En outre, les armes sont très intuitives, précises et bien équipées. Quand vous tuez des ennemies les corps disparaissent très vite, pour céder la place à une caisse dans laquelle se trouve le matériel du joueur que vous avez abattu. Contrairement à H1Z1, dans PlayerUnknown’s Battlegrounds les véhicules ne sont pas très décisifs. Ils sont très bruyants et ne servent qu’à vous conduire d’un endroit à un autre. Ils font par ailleurs de vous des cibles parfaites. Ces derniers sont donc recommandés lorsque vous êtes assez éloigné de la future zone. Autre chose à savoir, il est fortement déconseillé de sauter du véhicule lorsque celui-ci est à pleine vitesse sinon c’est la mort assurée. Il est par conséquent impossible de se ruer sur un joueur en véhicule, de sauter du véhicule et de tirer sur votre cible avant de toucher le sol. Si sauter en route ne vous tue pas, cela vous causera tout de même beaucoup de dégâts. Il faudra de la stratégie et du skill pour arriver à rester vivant jusqu’à la fin de la partie et être le dernier survivant.

Mon avis sur PUBG

Les plus de PlayerUnknown’s Battlegrounds sont sans aucun doute son excellent graphisme, qui est plutôt beau et réaliste, le son qui est plutôt bien retranscrit, la personnalisation des armes, la position sur la map, la caméra en équipe, les mises à jour fréquentes, le nombre de joueurs et bien plus encore. Il est possible de jouer en groupe avec des amis à 2 ou à 4 et dans ces modes il y a un temps disponible pour réanimer les coéquipiers blessés au combat. Sympa de pouvoir faire des stratégies en équipe et s’entraider !

Pour ceux qui aiment la difficulté, il y a un nouveau mode FPS avec une vue à la première personne uniquement. Il est appelé FPP dans le menu. Si vous êtes trop fort en partie normale vous pouvez essayer de vous lancer dans ce mode hardcore de PlayerUnknown’s Battlegrounds ! Blague à part, ça permet de redécouvrir le titre en le rendant plus immersif. Bien entendu, dans ces serveurs tout le monde est en vue FPS pour que ça soit équilibré.

PlayerUnknown’s Battlegrounds possède également de nombreux inconvénients, à l’exemple du fait qu’il lag par moments. On remarque également la présence de quelques bugs étranges. Par ailleurs, l’optimisation est parfois problématique et vous êtes contraint de passer en QWERTY. Tout cela sera surement corrigé dans les prochaines MAJ.

En somme, PUBG est un jeu de simulation de guerre auquel on prend du plaisir rapidement si on aime ce style. Il reste toutefois quelques améliorations à faire, mais il ne faut pas oublier qu’il est en accès anticipé. Il possède en tout cas tout ce qu’il faut pour s’installer et durer dans le temps. D’ailleurs il est dans le top des ventes sur steam depuis sa sortie et ce n’est pas pour rien.

Lire plus
Jeux Vidéo

Fortnite : free to play au top

Fortnite

Fortnite est un jeu vidéo de construction et de survie, conçu et développé par Epic Games et People Can Fly, des géants dans le monde du gaming. Par définition, c’est un Tower-Defense plutôt accentué à un sandbox sur PC. Il sera gratuit en juillet 2018 quand il passera en free to play.

Les joueurs formeront une équipe de quatre et devront mettre en avant des stratégies pour récupérer des armes ou créer des pièges afin de construire une forteresse pour défendre l’équipe et les survivants sur les territoires. Le but du jeu est d’exterminer un grand nombre de zombies voulant assaillir leur fort, voire envahir tous les territoires jouables de la carte. Le titre est disponible pour les consoles PS4 et Xbox One. Il est aussi jouable sur PC et MAC.

Le scénario de Fortnite

Le nouveau bébé des écuries Epic Games propose de construire des défenses pour pouvoir repousser les attaques des hordes de zombies. Mais d’abord avant de connaître le gameplay, il est nécessaire de connaitre le scénario du titre. Dans Fortnite, le joueur et ses héros font partie des rescapés d’une attaque de monstre. Effectivement, plus de 98 % de l’humanité a été éradiqué et les joueurs porteront secours à plusieurs individus qui ont survécu. Pour être claire, le but ultime est de survivre. Pour ce faire, il faudra bâtir des machines de guerre un peu partout dans le monde fictif.

Les missions des joueurs

Tous les joueurs de Fortnite seront menés à faire la guerre avec des monstres tout au long de l’aventure. En effet, ils livreront une bataille sans fin avec tous les autres occupants de la terre sauf les quelques survivants qu’ils croiseront sur leurs terrains. Ainsi, une mission basique d’un joueur commencera par l’exploration des territoires avec des missions secondaires aléatoires. Autrement dit, il faudra commencer par une partie de farm sur la carte.

Ensuite, après avoir farmé, il faudra construire un fort pour se préparer aux attaques. Après, ce fort devra être protégé tout comme les autres survivants qui y sont. Pour ce faire, les membres de l’équipe auront accès à des armes et utiliseront tout ce qu’ils rencontreront sur leurs chemins. Les débris de voitures, des bennes à ordures, des branches d’arbres seront utilisés pour construire des pièges et pour fortifier leur citadelle. Les cartes du jeu ont été produites aléatoirement et permettent de découvrir une variété d’armes indispensables pour dévaster les zombies, notamment des pistolets, des fusils de précision, des fusils de chasse ou encore des katanas. Il est aussi possible d’obtenir des objets plus ou moins puissants et rares dans les piñata à butin et dans les coffres qui sont donnés en fin de partie. Donnez des grands coups dans vos lamas et découvrez vos bonus !

Dans Fortnite, les ressources sont d’une grande importance. On distingue plus de deux types de ressources, celles qui sont primaires et celles qui sont secondaires. La première catégorie est constituée de pierre, de métal et de bois, des matériaux qui s’obtiennent en frappant des objets sur le terrain de jeu. Ces derniers serviront à mettre au point les fondations du fort, avec la construction des sols, des murs voire des plafonds. La seconde catégorie, elle, concerne des ressources plus rares. Ainsi, elle est constituée de boulons, de pierres précieuses, de fleurs et bien d’autres objets. Tout au long des missions, les compétiteurs peuvent également recevoir des médailles qui sont catégorisées en trois classes, à savoir la médaille de construction, la médaille utilitaire ainsi que la médaille de combat.


Vidéo de gameplay

Les héros et les classes

Il y a pour le moment 4 classes différentes présentes sur Fortnite, à savoir l’aventurier, le ninja, le constructeur et le soldat. Tous ces personnages ont leurs propres points forts et ont leurs rôles au sein du jeu tout au long des parties. Le joueur aura le droit de choisir entre ces quatre classes qui ont leurs propres objectifs. Les aventuriers comme A.C sont rapides et plus réservés pour les missions d’exploration de la map dans le but de trouver d’éventuels boosts. Il est également plus apte à trouver facilement les coffres et les lots cachés sur la carte. La mission des soldats est d’éliminer l’ennemi, le personnage est alors fait pour ceux qui veulent se mettre au feu de l’action. Les ninjas sont également faits pour le combat, mais peuvent se faufiler à tout moment. Les constructeurs eux sont des héros expérimentés et utiles dans la fortification de la tour ou de la forteresse. Bien entendu, il est possible de monter des levels en gagnant de l’XP afin de devenir plus puissant au fur et à mesure. Il y a aussi un arbre des talents où il faut placer des points afin de faire évoluer l’aventure suivant votre gameplay. Pour peaufiner cela avec les meilleurs trucs et astuces il faudra attendre un peu que les premiers guides Fortnite pour débutant apparaissent sur différents sites.

Disponible en free to play en 2018

Le 25 juillet dernier, les développeurs de Fortnite ont annoncé le lancement payant en accès anticipé. Ce mode de jeu a été initié pour que les joueurs puissent acheter une clé sans attendre la sortie officielle du free to play qui sera disponible pour l’année prochaine. Pour le moment la date de sortie est prévue pour juillet 2018, il faudra donc être patient si on ne veut pas payer pour y jouer tout de suite. En attendant, ceux qui ont acheté un pack fondateur s’amusent sur le mode accès anticipé après avoir choisi un pack entre 39,99€ et 149,99€ selon les bonus inclus à l’intérieur. Un prix assez élevé pour avoir la possibilité de découvrir le titre avant tout le monde, mais quand on aime on ne compte pas comme on dit.

Avis sur le jeu

La majorité de la communauté des adeptes de wargame constate que Fortnite est un tower defense très intéressant. De plus, les joueurs ont carte blanche pour la construction et l’édification du style du fort, leurs seuls limites seront leur imagination. En résumé, Fortnite s’annonce comme un des meilleurs free to play et reste extrêmement intuitif à prendre en main. La coopération est importante et c’est vraiment fun à plusieurs. De ce fait, il est vivement conseillé de former une team avec des amis avant de partir fragger du zombie à tout va. Un F2P qui devrait faire un carton quand il sera disponible gratuitement !

Lire plus
Séries

Stranger Things : science-fiction et années 80

Stranger Things

Si de nombreuses séries de science-fiction, créées par de grands réalisateurs ont connu leurs heures de gloires, la nouvelle série américaine Stranger Things, qui signifie chose étrange, est particulièrement suivie par les inconditionnels de l’horreur et du fantastique. Si vous voulez en connaître plus sur la série Stranger Things, découvrez l’intrigue de l’histoire et ses personnages dans les lignes qui suivent.

Phénomènes de société, les séries américaines qui envahissent nos écrans depuis quelques années déjà, connaissent un succès retentissant à travers le monde. Jeunes et moins jeunes en sont férus et différents genres existent. Toutefois, les séries les plus populaires restent celles qui s’inscrivent dans un registre de science-fiction, du fantastique et de l’horreur, particulièrement captivantes pour le public adolescent. Pouvoirs surnaturels, thriller paranormal, monstres, extra-terrestre rendent l’atmosphère palpitante, pleine d’excitation et de suspense ce qui pousse les jeunes à rechercher ce genre de fiction.

Les frères Duffer

Américains, les frères jumeaux Matt et Ross Duffer sont nés le 15 janvier 1984, en Caroline du Nord. Écrivains et réalisateurs, ils excellent dans le domaine de la science-fiction et de l’horreur. Forts de leur expérience de la télévision, ils créent la saison 1 de Stranger Things composée de 8 épisodes de 48 minutes chacun, largement suivie par un public friand de ce genre de spectacle ; d’où sa place en troisième position dans le classement des meilleures créations dans le genre de science-fiction.

Les frères Duffer ont créé le scénario de l’intrigue de la captivante série Stranger Things, en s’inspirant des réalisateurs célèbres, en l’occurrence Stephen King, John Carpenter et Steven Spielberg connu notamment pour le succès de son film, E.T l’extra-terrestre. Ils ont imaginé la mise en scène dans les années 1980, et qui rappelle étrangement les films créés par les réalisateurs, cités plus haut, dont ils se sont inspirés. Il faut préciser que le choix de l’époque n’est pas le fruit d’un hasard. En effet, les deux réalisateurs ont voulu, quelque part, faire revivre l’ambiance et l’atmosphère des séries de leur époque dans lesquelles ils ont baigné.

C’est, en quelque sorte, en hommage à leurs héros qu’ils ont créé la série Stranger Things, sorti durant l’été 2016, le 15 juillet plus exactement sur Netflix en streaming. Même si elle a été inspirée des films d’épouvante et d’horreur des années 1980, il n’en demeure pas moins que les deux créateurs Matt et Ross Duffer ont utilisé un style bien à eux avec toute la magie des effets spéciaux qui convient à Stranger Things.

L’intrigue

L’intrigue de la série Stranger Things de Netflix, se déroule en Amérique, dans l’Indiana, dans une banlieue sans histoire, de Hawkins. Des adolescents, incarnés par de jeunes acteurs particulièrement excellents dans leurs rôles respectifs, qui mènent une vie d’écoliers ordinaire vont voir leur tranquillité bouleversée. Ces jeunes adolescents, quatre exactement, passent leur temps entre les balades à vélo BMX, et les jeux de rôles du célèbre jeu de société d’aventures, du genre médiéval et fantastique, Donjon Dragon.

Un soir du mois de novembre 1983, les quatre amis se retrouvent entre eux pour une nouvelle et longue partie. En rentrant chez lui, Will, disparaît de façon mystérieuse et personne ne sait où il se trouve. Des recherches sont lancées ; le chef de la police, Jim Hopper, un shérif baraqué, accompagné de toute son équipe, fouille tous les bois et alentours pour retrouver Will, mais en vain. Les investigations du chef de la police le mènent tout droit vers un laboratoire national d’Hawkins où des choses étranges se déroulent. Des phénomènes inexplicables sont liés avec ce laboratoire dont la gestion est assurée par le département de l’énergie ; ce qui laisse présager que la disparition du jeune Will est en relation avec ce qui se passe dans ce laboratoire. En effet, les expériences pratiquées au niveau du laboratoire semblent être à l’origine des phénomènes paranormaux qui sont apparus dans la banlieue d’Hawkins.

La mère de Will, Joyce, une femme qui élève seule son enfant, va se retrouver face à des situations terrifiantes, lorsqu’elle se met à la recherche de son fils avec l’aide de Jonathan, le frère de Will. Les amis de ce dernier, Mike Wheeler, Dustin et Lucas se lancent à leur tour dans une folle aventure, en pleine nuit, sous une pluie battante, pour essayer de comprendre la disparation de leur camarade. En parcourant les bois, ils font alors la rencontre d’une fille étrange au crâne rasé, Onze, qui porte au poignet un tatouage représentant le nombre 011. Les trois amis apprennent que la jeune fille, qui est en fuite, a fait l’objet d’une expérimentation scientifique hasardeuse. Ils essayent d’en savoir davantage sur sa vie. La jeune fille a un don de télékinésie qu’elle va employer pour communiquer avec leur camarade Will. En tentant de retrouver leur ami Will, les enfants vont connaitre une situation fertile en péripéties.

Les secrets d’un succès

Pourquoi un tel engouement pour Stranger Things ? Certainement parce que le scénario de cette série fictive présentée sur Netflix pour la première fois, est bien concocté, mais aussi parce que les personnages sont attachants, notamment les gamins avec leur look des années 80, les objets vintages, le côté fantastique des choses, l’usage des pouvoirs surnaturels, le tout soigneusement orchestré. Action, tensions, émotions et humour rien ne manque pour tenir en haleine le téléspectateur avec un rythme intense et soutenu. Coup de cœur assuré pour Stranger Things si vous êtes fan d’ambiance angoissante.


Bande annonce vf

Mon avis sur Stranger Things

En tant que nostalgique des années 80, la saison 1 de Stranger Things visionnée en vostfr sur Netflix, m’a laissé sous le charme. À mon avis, elle reste la meilleure série dans le genre science-fiction qui a été lancée récemment. Un scénario complexe qui nous introduit dans un univers surnaturel et qui nous replonge dans les ambiances fantastiques des eighties.

En effet, les créateurs ont réussi leur coup, celui de recréer l’ambiance des films d’épouvante, tels qu’Alien, les Goonies ou encore Poltergeist entre autres, qui nous ont donné des frissons et qui nous ont laissé une certaine nostalgie. Loin de faire une copie de ces séries, les frères Duffer ont subtilement et savamment restitué l’atmosphère des lieux des films des années 80, comme la forêt, la cabane, dans un style propre à eux. Bref, ils ont su trouver les ingrédients nécessaires pour la réussite de leur projet, notamment par l’interprétation magistrale des enfants confrontés aux situations les plus effrayantes qui soient. ST a séduit les gens de la même génération que Matt et Ross Duffer, mais aussi la génération d’après.

En résumé, la critique a globalement souligné un casting remarquable, acteurs enfants et acteurs adultes, des mises en scène époustouflantes, un scénario original, une musique au synthétiseur rétro parfaite, les choix esthétiques et les effets visuels. Il faut dire que les créateurs ont relevé le défi, celui d’entretenir le suspense sans jamais lasser le téléspectateur. Alors, vivement la saison 2 de Stranger Things pour conforter encore plus mon avis.

Lire plus
Général

Moto volante Hoverbike Scorpion-3

moto volante

Vous rêvez de pouvoir vous mettre au guidon d’une moto volante ? Alors, jetez un oeil sur ce prototype appelé Hoverbike Scorpion-3 de la société Hoversurf ! L’entreprise est plutôt spécialisée dans le drone d’habitude, mais cette fois-ci elle se lance dans la conception d’un véhicule futuriste étonnant.

Oubliez votre Hoverboard ! Cette moto électrique équipée de quatre grandes hélices est capable de soulever le poids d’une personne et de se déplacer en volant. Alors oui, comme on peut le voir dans la vidéo ce n’est pas la moto la plus rapide du monde, mais ça fonctionne. Quand on la voit, on peut même se demander s’il faut un permis deux roues ou plutôt une licence de pilote hélicoptère. Regardez par vous-même ci-dessous.


Vidéo de la moto volante

La scène se passe dans un hangar assez grand pour réaliser un vol test afin de voir comment cet Hoverbike réagit. On peut voir un motard enfourcher la machine et mettre le contact afin de démarrer le moteur. Les hélices se mettent à tourner à grande vitesse et le Scorpion-3 décolle du sol. Le pilote nous montre qu’il est possible de monter à plusieurs mètres de haut en mettant les gaz. Vous pouvez aussi observer un déplacement en marche avant et un atterrissage. Le test est concluant et c’est surement la première fois que vous verrez un véhicule comme celui-ci.

Sur la vidéo, il y a de la musique et de ce fait il n’est pas possible d’entendre le bruit que ça fait. Si comme moi, vous avez déjà entendu le bruit que fait un drone de taille bien plus petite lorsqu’il est utilisé, on peut supposer que cet Hoverbike Scorpion-3 ne doit pas passer inaperçu niveau nuisance sonore. Un problème qui sera difficile à corriger sur ce type de bécane, mais qui aura l’avantage d’annoncer son arrivée afin que personne ne finisse en rondelle.

La moto volante du futur

Selon le constructeur, cette moto volante possède de nombreux capteurs afin de pouvoir la piloter en toute sécurité. Il vaut mieux, car quand on la voit voler au-dessus du sol on imagine bien qu’il vaut mieux qu’elle ne se rapproche pas trop près d’un piéton. De plus, ce n’est pas trop rassurant pour les jambes du motard de voir ces énormes hélices tourner à grande vitesse. Heureusement, il faut rappeler que ce Hoverbike Scorpion-3 est encore en phase de test et qu’il est surtout conçu pour démontrer que la chose est possible. Pour le moment, on est encore loin de voir cela au-dessus de nos têtes dans la rue rassurez-vous.

On voit de plus en plus de projets un peu partout sur la recherche du mode de transport du futur. C’est toujours intéressant à voir, même si la plupart du temps ces prototypes ne sortiront jamais auprès du grand public, en tout cas pas dans un avenir proche. Il faudra encore ajouter beaucoup de sécurité à ces engins et les villes sont encore loin d’être adaptées à ce type d’idée volante. Par contre, il faut avouer que ça doit être super fun à essayer non ?

Lire plus
Informatique

Virus Facebook Messenger Eko : la solution

virus facebook messenger

Faites attention, ces jours-ci un virus Facebook Messenger est en train d’infecter le réseau social à toute vitesse. Ce malware s’appelle Eko et il peut vous voler vos informations les plus précieuses comme vos mots de passe ou encore pire vos coordonnées bancaires.

Comment éviter le virus Facebook Messenger Eko

Le virus Eko se partage en vous envoyant une fausse vidéo Youtube. Il reprend la photo de votre profil ainsi que votre nom pour vous mettre en confiance. Pour être discret le message vient d’un de vos amis qui est surement infecté lui aussi par ce virus Facebook Messenger. Le message s’envoie ainsi à sa liste d’amis sans qu’il s’en rende compte et sans sa permission. En procédant comme cela Eko se partage rapidement et l’effet boule de neige est lancé.

Si vous recevez ce faux message ne cliquez pas dessus. Sinon, il vous redirigera vers une fausse vidéo qui va ensuite installer une extension sur votre navigateur afin de vous espionner et récolter des données sur votre activité sur internet.

Supprimer le virus Facebook Messenger Eko

Si vous avez été piégé par ce cheval de troie il est temps d’agir rapidement. Allez voir dans le menu extension de votre navigateur internet et supprimer l’extension Eko. Je vous conseille aussi de changer votre mot de passe Facebook pour plus de sécurité on ne sait jamais. Vous pouvez ensuite lancer un scan de votre ordinateur avec votre antivirus pour être certain que tout va bien.

Normalement, après ces opérations vous devriez être débarrassé du virus Facebook Messenger.

Vérification de sécurité Facebook

Rassurez-vous le réseau social numéro 1 est déjà au courant et fait son possible pour bloquer les messages. D’après eux, un très faible pourcentage de comptes est concerné par ce virus Facebook Messenger jusqu’à maintenant. Ils précisent aussi que si vous avez cliqué sur le lien mais que vous n’avez pas installé l’extension vous n’avez rien à craindre. Tout devrait rentrer dans l’ordre en quelques jours voir quelques heures.

N’hésitez pas à prévenir vos amis s’ils ne sont pas informé sur ce virus Facebook Messenger. Dites leurs bien de ne pas cliquer sur une vidéo qu’ils reçoivent par message privé. Contactez en priorité ceux qui vous envoient la fausse vidéo, car ils sont déjà infectés et ils le distribuent à tous leurs amis. Guidez les pour supprimer Eko de leur ordinateur et ainsi empêcher qu’il le partage encore et encore. Il vaut mieux prévenir que guérir comme on dit, on n’est jamais trop prudent.

Lire plus
Général

Wifi en avion : le haut débit arrive

wifi avion

De nos jours, on se connecte tous à internet et cette habitude est devenue quasiment indispensable pour bon nombre d’entre nous. S’il est relativement facile de trouver un point d’accès wifi gratuit en ville, c’est une autre histoire dans les transports.

La question qu’on peut se poser est la suivante. Y a-t-il du wifi dans l’avion ? La réponse est oui. Ce service n’est pas encore très courant dans le transport aérien, mais ça risque enfin de changer ! Le wifi en avion va se démocratiser.
(suite…)

Lire plus
Jeux Vidéo

PS4 Slim : les premières photos

boite de la PS4 Slim

Sony prépare une console PS4 Slim ? En tout cas, c’est ce que ces premières photos qui commencent à circuler sur Internet nous montre. Cependant, l’information n’est pas encore officielle et n’a pas été confirmée par la firme pour le moment.

Différence entre PS4 Slim et PS4 Fat

Par le passé, toutes les consoles de Sony ont eu droit à leur version plus petite. La PlayStation 4 n’a pas encore eu sa modification. Il ne serait donc pas étonnant de voir arriver une PS4 Slim sur le marché d’ici peu de temps et voir disparaître la version Fat actuelle par la suite. Cela est possible avec l’avancement de la technologie et la baisse des prix des composants.

C’est aussi l’occasion pour la marque de sortir un nouveau design et de refaire de la communication autour d’un nouveau modèle moins cher. Faire du neuf avec du vieux comme on dit ! Et souvent, il faut bien avouer que ça fonctionne bien, surtout que la machine de Sony se vend déjà par millions et qu’elle a fait ses preuves.

Comme par le passé avec la précédente génération, cette PS4 Slim devrait surement consommer moins d’énergie. Résultat, une console qui chauffe moins et donc une ventilation plus silencieuse. Voilà de quoi faire plaisir aux joueurs qui trouvent leur console trop bruyante !

La PS4 Slim en images

pack PS4 Slim

Sur la boîte de cette console PS4 Slim on peut voir que c’est une version 500 Go seulement. Sûrement une façon de réduire le coût de fabrication afin de proposer ce nouveau modèle à un prix agressif dès sa sortie. Par la suite, la version 1 To viendra surement étoffer l’offre, à moins que plusieurs packs soient disponibles au lancement pour laisser le choix au joueur de la capacité du DD. Au pire, comme sur la PS4 Fat, il sera sans doute possible de changer le disque dur soit même à moindre coût. Enfin, espérons que ça sera le cas ici aussi.

PS4 Slim

La PS4 Slim est donc plus petite et propose un design simplifié avec un magnifique coloris noir mat effet gomme appelé Jet Black. On peut voir que les boutons tactiles pour allumer la console et éjecter le Blu-ray sont désormais remplacés par des boutons physiques. Les fiches USB, quant à elles, sont désormais plus écartées l’une de l’autre.

dos de la PS4 Slim

L’arrière de la PS4 Slim propose presque la même connectique qu’avant. Une sortie HDMI, une prise Ethernet, une entrée auxiliaire et l’alimentation. Par contre, il semblerait que la sortie audio optique ne soit plus présente.

Sympa aussi les symboles PlayStation croix, carré, rond et triangle sous la machine, même si finalement ils ne seront jamais visibles lors de l’utilisation.

Maintenant, on attend avec impatience la PS4 Ultra Slim ! ^^

Alors, fake ou pas d’après vous ? Si c’est le cas, il faut avouer que celui-ci est particulièrement bien fait !

Lire plus
Général

Concours : Hot Wheels Vidéo Racer et Wall Tracks

hot wheels

Hot Wheels sort deux nouveautés en cette fin d’année 2011, le Vidéo Racer et le Wall Tracks. Le Vidéo Racer est une voiture caméra qui va pouvoir filmer les cascades les plus folles et le Wall Tracks est un circuit qui, au lieu de se monter au sol, se fixe au mur. Retrouvez les détails de ces deux geekeries en dessous du concours !

Concours :

Hot Wheels et Blog de Geek vous offrent la possibilité de gagner le Vidéo Racer ou le Wall Tracks.

Pour participer, c’est simple :

1/ Rejoignez notre page Facebook.

2/ Laissez un commentaire sur cet article (en bas de cette page) en précisant lequel de ces deux jouets vous souhaitez.

3/ Habiter en France.

Le gagnant sera tiré au sort parmi les commentaires avec randomnumbers.info le 23 novembre 2011 et prévenu par mail.

Un seul commentaire par mail et adresse IP !!!

Pour doubler vos chances vous pouvez aussi Tweeter le message suivant :

« Follow + RT @blogdegeek pour gagner une voiture caméra Hot Wheels ou un circuit ! http://bit.ly/vQaoJ0 ».

Vous pourrez alors poster un deuxième commentaire avec le lien de votre Tweet !

bdg

Bonne chance à tous !

Le concours est terminé, voici le tirage au sort :

Félicitation à calimerotte45, je te contacte par mail !

Merci à tous d’avoir participé et rendez-vous au prochain concours !

Test Hot Wheels Vidéo Racer

Video Racer

Hot Wheels Vidéo Racer c’est la petite voiture que tout geek a rêvé d’avoir dans son enfance. En effet, cette voiture possède une caméra sur le devant et un écran au dos vous permettant de regarder directement ce que vous avez filmé.

video racer dos boite

Le dos de la boîte présente son contenu et sur le côté on voit le dessous de la voiture et son écran. Il est précisé qu’un logiciel est disponible en téléchargement sur le site d’Hot Wheels pour ceux qui veulent réaliser des petits montages vidéos de leurs cascades.

ouverture video racer

Déballage et ouverture de la boîte.

contenu video racer

Dans la boîte vous avez la voiture caméra, un câble usb, une coque de protection pour mettre la voiture dedans, un bracelet velcro avec ses deux fixations et deux autres fixations à coller où vous voulez. La coque possède une attache en dessous pour se fixer sur ces fixations.

voiture video racer

La voiture a un design futuriste plutôt réussi. La caméra est logée à l’avant, et sur le dessus vous pouvez voir le trou pour le micro. Sur le dessus, vers l’arrière, un gros bouton permet de lancer l’enregistrement. Ce bouton est vert quand la voiture est allumée et rouge quand elle enregistre.

on off video racer

Sur le côté gauche on retrouve un bouton on/off.

usb video racer

A l’arrière, la prise micro usb protegée avec un cache en caoutchouc transparent.

ecran video racer

Le dessous de la voiture avec son écran et deux boutons. Les boutons servent à lire les vidéos, effacer celles qui ne vous plaisent pas ou choisir le mode paysage / circuit.

Le Vidéo Racer possède 512Mo de mémoire. Sa capacité vidéo est de 12 minutes en mode standard et 25 minutes en mode haute vitesse. L’autonomie de la batterie est de 60 minutes environ.

Disponible ici en différentes couleurs.

Test Hot Wheels Wall Tracks

wall tracks

Hot wheels Wall Tracks est un circuit voiture qui se colle au mur et permet de gagner de la place dans une pièce.

deballage wall tracks

Dans le carton il y a une voiture Hot Wheels et tous les éléments du circuit. On y retrouve aussi une notice poster qui va nous guider pour monter tout ça.

notice wall tracks

Pour commencer, il faut choisir un mur avec au moins 90cm de place libre en largeur et y coller la notice poster avec un tout petit bout de scotch.

fixations wall tracks

Ensuite c’est simple, il suffit de coller les fixations dans les trous prédécoupés du poster pour qu’elles soiet bien placées.

wall tracks fixations

Hop, on enlève le poster et les fixations sont bien mises. Il ne reste plus qu’à assembler le circuit en 5 minutes chrono.

wall tracks mur

Voilà le circuit est monté !

Vous pouvez le redémonter et laisser les fixations en place si vous le souhaitez. Si vous voulez enlever les fixations, pas de problème, elles sont repositionnables et ne font pas de traces sur les murs !

Différents modèles sont disponible ici.

Lire plus